Accueil du site > Aller au ciné > Nous aimons > Béliers

Béliers

Réalisé par Grimur Hakonarson
Islande - 2015 - 1h33
Sortie le 9 décembre 2015 (ARP Distribution)
Prix Un Certain Regard - Festival de Cannes 2015
Soutien AFCAE

Dans une vallée isolée d’Islande, deux frères qui ne se parlent plus depuis quarante ans vont devoir s’unir pour sauver ce qu’ils ont de plus précieux : leurs béliers.

Second long métrage de Grímur Hákonarson, Béliers a été présenté par Thierry Frémaux comme la première sélection d’un film islandais depuis 22 ans (oubliant un peu vite le beau Dark Horse de son compatriote Dagur Kari venu à Un Certain Regard en 2005). Quoi qu’il en soit, le cinéma islandais reste effectivement rare sur les écrans, rendant encore plus précieuse la découverte de ce film. De loin, Béliers ressemble pourtant à un drame un peu programmatique, avec l’opposition de deux frères bougons et un humour décalé à base de concours de béliers. Il y a un peu de ça dans le film d’Hákonarson, exécuté avec efficacité, peignant avec bienveillance le quotidien en bidourama de ces sympathiques barbus en vieux pulls, chacun cloitré dans sa maisonnette où s’empilent les boites de puzzle sur leurs nappes à carreaux.

A vrai dire, on craint un instant que Béliers ne quitte pas ses paisibles pantoufles mais le film a de la ressource. Les béliers, leurs concours de beauté et leurs tracas, constituent évidemment un MacGuffin. Le film fait en creux le portrait de cette fraternité contrariée avec ces deux gaillards prompts à se rentrer dedans à la moindre occasion - les béliers du titre ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Hákonarson oppose avec succès ce récit apparemment minimaliste aux plans de grandes étendues glacées. Le très beau dénouvement de Béliers transporte le film du sympathique pittoresque à une dimension mythique. Cette amertume inattendue fait reconsidérer ce que l’on a vu. Jolie découverte.


Nicolas Bardot – Filmdeculte.com


Espace adhérents | | @elastick.net