Accueil du site > Aller au ciné > Nous aimons > Pas son genre

Pas son genre

Réalisé par Lucas Belvaux
France - 2013 - 1h51
Sortie le 30 avril 2014 (Diaphana)
Soutien AFCAE

Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et ses lumières, Clément ne sait pas à quoi occuper son temps libre. C’est alors qu’il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people » et de soirées karaoké avec ses copines. Coeurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ?

« Qu’est-ce qui vous a poussé à mettre en image le roman de Philippe Vilain ?
Je ne connaissais pas le travail de Philippe Vilain (…) L’adaptation n’était pas évidente car l’histoire est racontée à la première personne. J’aurais pu lui rester fidèle en utilisant une voix off, mais on en restait au seul point de vue du narrateur, et ce regard masculin, les commentaires qu’il faisait en permanence sur le personnage féminin auraient déséquilibré la relation. Ce qui fonctionnait immédiatement, et de manière très forte dans le livre, à mon sens, n’aurait pas eu le même effet dans le film. J’ai choisi de rééquilibrer les points de vue, afin de regarder les deux personnages à la même distance, de les traiter de la même façon parce que, finalement, malgré leurs différences, je suis aussi proche d’elle que de lui.
(…) J’aime beaucoup ses livres. Et son style, mais on ne peut pas adapter un style. C’est de l’autofiction, du roman introspectif, une réflexion sur l’amour qui se poursuit d’un roman à l’autre. Dans mon film, l’autofiction s’est perdue en route.

Entretien avec Lucas Belvaux – Extraits du dossier de presse


Espace adhérents | | @elastick.net