Accueil du site > Évènements > Programmation & animations > Rencontre avec Thomas Lacoste, réalisateur du film Notre Monde

Rencontre avec Thomas Lacoste, réalisateur du film Notre Monde

Et si le cinéma pouvait être le lieu d’un rendez-vous citoyen...

C’est dans ce but que nous invitons le mercredi 12 juin, à 20h30 au cinéma Les Cinéastes au Mans, le réalisateur Thomas Lacoste dont le film est un appel à faire de la politique, et si possible autrement...

Toutes les infos sur www.notremonde-lefilm.com

Thomas Lacoste, initiateur de L’Autre Campagne parallèle à la campagne présidentielle de 2007, auteur des entretiens Penser critique, kit de survie éthique et politique pour situations de crise(s) (47 films, 24h, éditions Montparnasse, 2012), nous offre ici une grande respiration, comme un temps de pause, face au rythme haletant de la vie politique.

  • Notre Monde

    Réalisé par Thomas Lacoste
    France - 2012 - 1h59 - Documentaire
    Sortie le 13 mars 2013 (Shellac)

    Rassemblant plus de 35 intervenants, philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires et écrivains, Notre Monde propose un espace d’expression pour travailler, comme nous y enjoint Jean-Luc Nancy à « une pensée commune ». Loin d’un monde rêvé ou inaccessible, c’est bien d’un ensemble foisonnant de propositions concrètes qu’il s’agit de faire émerger pour pallier les dysfonctionnements et impasses actuels. Mais plus encore qu’un libre espace de parole, Notre Monde agit comme un rappel essentiel, individuel et collectif : « faites de la politique » et de préférence autrement.
 Thomas Lacoste nous offre ici une grande respiration, comme un temps de pause, face au rythme haletant de la vie politique.

Revue de presse :

« Faire dialoguer en un même lieu autant de paroles diverses tant par les disciplines, les courants de pensée, les origines, les âges, les sexes est déjà une rareté en soi. Mais filmer ces discours et ces idées en les incarnant, les ordonner et les articuler par le montage, et faire advenir à l’écran leur complexité, leur cheminement, leur limpidité, leur utilité, c’est un spectacle extraordinaire. Pédagogique, stimulant, utile, Notre monde est un film d’intervention politique et sociale au sens le plus fort du terme. » LES INROCKS

« Cela pourrait ressembler à un cours magistral. C’est au contraire une invitation que nous lancent ces visages systématiquement filmés en gros plan. Invitation à regarder, analyser, penser le monde et surtout le transformer. Sans excès de pédagogie ni de didactisme. On nous parle en égal, on nous invite à être coauteur de « l’après de ce film » (littéralement, d’ailleurs, car le site invite à contributions et prolongations). » CASSANDRE

« Un film rempli de mots, d’idées et de propositions pour des lendemains plus réjouissants.(...) Rarement autant d’intellectuels auront défilé devant une même caméra, pour parler de politique, décrypter les dysfonctionnements de leur champ d’étude et semer quelques graines, avec le désir de les voir pousser un jour. » LE MONDE

« Thomas Lacoste a donc réussi à coupler une forme cinématographique léchée et la force de la critique des sciences sociales pour réaliser une œuvre filmique qui décrit, dénonce et analyse les travers de notre temps, et ouvre des pistes pour les infirmer. Pour un appel à réinventer « notre monde ». » POLITIS

« La nouvelle est d’importance : il existe encore une pensée politique en France. Une réflexion souple, virtuose, impertinente, joyeuse enfin. Thomas Lacoste déploie avec brio un film choral. » TRANSFUGE

« Un objet militant absolument passionnant, sa large diffusion est nécessaire pour faire entendre ces voix unies qui lancent une injonction urgente : "Faites de la politique !". » PREMIÈRE

« Dans quel monde vivons nous et comment pouvons nous le rendre plus juste, plus fraternel, plus sensible ? Le pari peut sembler fou. Le résultat est éblouissant. Philosophes, sociologues, magistrats, psychanalystes, économistes, juristes… Le "casting" est plus brillant que celui de n’importe quel blockbuster. Le miracle a lieu très vite on est subjugué : les idées coulent, limpides. » LA GAZETTE D’UTOPIA

« Simple et élégant, ce documentaire permet de se frotter à des manières différentes de concevoir notre société, et de s’ouvrir les horizons. » L’EXPRESS

« Un documentaire citoyen passionnant qui nous pousse à réfléchir sur l’état actuel de notre monde en présence de nombreux intellectuels aux points de vue radicalement différents de ceux entendus ad nauseam à la télévision. Une belle initiative qui pourrait aussi servir de plate-forme à des discussions entre citoyens afin d’éveiller les consciences. » AVOIR-ALIRE.COM

« Depuis des années, Thomas Lacoste balise les chemins de la connaissance. Il a fréquenté les penseurs les plus éminents, théorisé mille fois la marche du monde et, inlassablement, cherché à décloisonner les disciplines, à mettre en relation savoir et réalité, élites et profanes, discours et incarnation. » SUD-OUEST

« Rêver de notre monde, le concret des propositions. Des praticiens engagés, des acteurs sociaux, des chercheurs issus de la pensée critique essaient là de repenser du politique, dans "une phrase cinématographique chorale" qui veut embrasser une vie et ses potentialités. Et c’est peu dire que la gorge du spectateur se noue devant ces potentialités, ces représentations d’un possible que l’homme est capable d’énoncer sans parvenir à les concrétiser pleinement. » L’HUMANITE

« La qualité des prises de paroles rend la vision du film toujours très stimulante. (...) Repenser la pratique citoyenne, dénoncer la crapulerie de la finance, mieux intégrer les minorités dans une société qui ne serait plus dominée par l’épuisant discours de compétition libérale et des crispations nationalistes, autant de clous qu’il n’est pas mauvais d’enfoncer à nouveau. » LIBERATION

« Documentaire foisonnant, intelligent et polémique. De ces entretiens rythmés placés sous les auspices de Pasolini et de Godard, se dégage l’urgence de déconstruire le discours habituel en le confrontant à d’autres points de vue, cela afin de « voir » et « entendre » avec de nouveaux yeux et de nouvelles oreilles, et de tout repenser par soi-même. » L’OFFICIEL DES SPECTACLES

« Loin des constats stériles ou sclérosants, les intervenants essaiment des propositions pour changer le visage d’une société inique. Rétablir plus de justice, battre en brèche les déterministes socioculturels, accueillir la diversité en vue de modifier nos modes de relations : les paroles s’additionnent dans une polyphonie qui a pour objet, une démocratie en actes. » LE MONDE

« Après « la caverne », « l’agora » ! Après la projection, la parole aux spectateurs : trois ou quatre fois par semaine, à Paris ou en province, seul ou avec un intervenant du film, le réalisateur donne de son temps et de sa personne pour accueillir le public de plus en plus nombreux et débattre avec lui jusqu’au dernier qui reste. » HUFFINGTON POST


Espace adhérents | | @elastick.net