Accueil du site > Aller au ciné > Nous aimons > Tel Père, tel fils

Tel Père, tel fils

Réalisé par Hirokazu Kore-eda
Japon - 2013 - 2h00
Sortie le 25 décembre 2013 (Le Pacte)
Prix du Jury - Festival de Cannes 2013

Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l’hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste…

Le miracle de Tel père tel fils est que cette matière propice aux pires téléfilms sociétaux ou talkshows de prime time est traitée ici avec un irrésistible mélange de pudeur et de force, de légèreté (dans la mise en scène) et de limpidité (dans le récit).
(…) Cette tension entre le tragique et le mignon est par ailleurs la matière et le sujet du film puisque la somme de remises en cause et de souffrances qui traverse les parents doit être longtemps camouflée ou édulcorée devant les bambins afin de ne pas les traumatiser. Le registre du film épouse cette dialectique puisque cette histoire fondamentalement douloureuse est égayée de multiples moments d’humour sans que ce mélange ne jure jamais, le réalisateur gardant toujours une tenue et une retenue dignes du grand Ozu. Si le film capte l’attention dès les premières séquences puis ne nous lâche plus, il parvient dans sa dernière ligne droite à une acmé émotionnelle à laquelle il est difficile de résister

Serge Kaganski – Les Inrocks


Espace adhérents | | @elastick.net